Les prévenu.e.s

Marie-Claire Leroy de la Brière 💬

Marie-Claire Leroy de la Brière

En procès :

Ă€ Nevers (58) – le 20/12/2019

TĂ©moignage :

Je m’appelle Marie-Claire, j’ai 64 ans et je serai en procès le 20 dĂ©cembre 2019, avec 3 autres activistes, dont ma fille, pour avoir dĂ©crochĂ© le 24 juillet 2019 des portraits PrĂ©sidentiel dans les mairies de Magny-Cours et de Gimouille, Nièvre.

Pourquoi ais je fais cela ?

Je suis de la gĂ©nĂ©ration oĂą l’on ne se prĂ©occupait pas du dĂ©règlement climatique. Aujourd’hui, j’en ai pris conscience et je me bats pour prĂ©server le climat, non pas pour moi, mais pour mes enfants, mes petits enfants, voir mes arrières petits enfants, compte tenu de l’inaction climatique de notre PrĂ©sident et de son gouvernement.

Vous savez comme moi que le rĂ©chauffement climatique est lĂ . On en parle tous les jours. Les statistiques le prouvent, les organisations comme le Giec et les scientifiques sont formels. A la vitesse oĂą le changement s’effectue, un rĂ©chauffement de 3° serait une catastrophe. Pas seulement pour la faune et la flore, mais pour nous aussi, humains.

Au rythme oĂą nous allons, sĂ©cheresse, feux de forĂŞts, canicule, cyclones, dĂ©forestation vont s’amplifier et je ne sais quel avenir ils auront. Il est si agrĂ©able de se promener dans nos belles forĂŞts, malheureusement, en France, elles sont remplacĂ©es par des pĂ©pinières de rĂ©sineux qui rapportent beaucoup plus Ă  des groupes qui se soucient beaucoup plus de leurs chiffres d’affaires que de la vie sur terre. Dans le monde les espaces gelĂ©s fondent et par consĂ©quent les ocĂ©ans, les mers montent, gagnent du terrain sur les littoraux. Nous ne verrons plus de poissons, Ă  cause des dĂ©chets, des plastiques qui les tuent. Nous ne marcherons plus le long des plages, il n’y en aura plus.

Dans le monde, des rĂ©gions, des villes vont disparaĂ®tre, des populations vont ĂŞtre dĂ©placĂ©es. Avec l’allongement de la vie, plus de population, moins de place sur la terre. Comment les pays dits dĂ©veloppĂ©s seront ils capable d’accueillir ces populations migrantes? Les grandes villes n’Ă©tant pas extensibles, nous devront prendre sur les forĂŞts, les campagnes, les terres cultivables, donc moins de nourriture Ă  partager.

A qui la faute? Aux grandes multinationales, comme Amazon, aux banques, comme la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale, qui ne pensent qu’aux profits qu’elles peuvent faire au dĂ©triment du climat et du vivant.

Pepsi, Coca, NestlĂ©, Ă  eux seuls sont responsables de plus de 14 % des dĂ©chets. En 10 ans 50 millions d’hectares de forĂŞt ont disparus. Les grandes compagnies pĂ©trolières paient des milliards aux gouvernements pour les laisser polluer notre terre.

Que fait Monsieur Macron ?

Rien. Au contraire, il encourage ces faits.

A la Cop 23, en 2017 Ă  Boon, en Allemagne, il a Ă©tĂ© constatĂ© par tous les dirigeants de pays que l’urgence absolue Ă©tait d’accĂ©lĂ©rer les actions de lutte contre le changement climatique, parce que tous les signaux Ă©taient au rouge.

OĂą en est aujourd’hui la politique de Monsieur Macron. Il ne tient pas ses engagements de dĂ©but de mandat, ni ceux de la Cop 21 qui s’est tenue Ă  Paris en 2015.

N’a-t-il donc pas conscience de ces dĂ©règlements et qu’il faut agir maintenant, tout de suite? Ou n’y a-t-il que les profits qui l’intĂ©ressent?

Jusqu’oĂą faudra t-il que nous allions dans nos actions pour qu’il rĂ©agisse positivement avec dĂ©termination Ă  ces problèmes?

Avant les dĂ©crochages des portraits, je n’avais jamais militĂ©. Mais lĂ , il me semblait indispensable d’agir, pour notre survie et celle de nos enfants. Car il s’agit bien de cela, notre avenir Ă  tous. C’est pourquoi cette annĂ©e j’ai rejoint le groupe d’ANV Cop 21 de Nevers. Parce que j’ai toujours Ă©tĂ© une non-violente, faire de la dĂ©sobĂ©issance civile non violente, correspondait vraiment Ă  ma personne. J’ai dĂ©crochĂ© les portraits de notre PrĂ©sident en laissant le vide, le mĂŞme vide que sa politique face au climat.

Je continuerais d’agir dans la dĂ©sobĂ©issance civile non violente et ANV Cop 21 tant qu’il le faudra, tant que nos responsables politiques ne prendront pas les mesures radicales qui s’imposent dans l’intĂ©rĂŞt de tous.
Heureusement j’ai quelques espoirs, car beaucoup de citoyens prennent conscience de l’inaction climatique d’Emmanuel Macron, et veulent agir.

Je demande Ă  tous de venir nous soutenir le 20 dĂ©cembre Ă  Nevers, car pour avoir dĂ©crochĂ© les portraits d’Emmanuel Macron dans les mairies, portraits qui coĂ»te 9.90 euros, je risque 5 ans de prison et 75000 euros d’amende.

Ce procès n’est pas mon procès, mais celui de l’inaction climatique de notre PrĂ©sident et de son gouvernement.

Vous pouvez nous aider, en faisant un don sur notre cagnotte ou en venant nous donner un coup de main le 20 décembre.

Vous pouvez vous aussi entrer dans la désobéissance civile non-violente en rejoignant le collectif ANV-COP21 de Nevers.