Les prévenu.e.s

Gaël Gilles 💬

Gaël Gilles

Gaël Gilles

En procès :

À Reims (51) – le 16/02/2021

TĂ©moignage :

Pourquoi j’ai décroché le portrait d’Emmanuel Macron à la mairie de Taissy le 6 Mars 2020

Je m’appelle Gaël, j’ai bientôt 37 ans, j’ai vécu pendant plus de 25 ans dans les Ardennes belges. J’ai depuis mon adolescence cultivé un sens critique de la politique et de notre société moderne, dite évoluée et instruite. Je suis arrivé à Reims il y a presque 10 ans. Déjà sensible à la question écologique, mon parcours professionnel m’a naturellement guidé vers les énergies renouvelables (ENR). Le 6 Mars dernier, avec les copines et les copains d’ANV COP21 de Reims, j’ai décroché le portrait officiel de Macron à la mairie de Taissy pour dénoncer le désintérêt de sa politique climatique, et ce malgré tous ses beaux discours, souvent à l’internationale.

Après avoir constatĂ© les limites physiques de la Terre, en tant qu’europĂ©en confortablement installĂ© dans ce système consumĂ©riste, j’ai Ă©tĂ© frappĂ© par ce que les psychologues nomment l’écoanxiĂ©tĂ©, et cela m’a tĂ©tanisĂ©. Après ce premier constat, je me suis informĂ© plus amplement Ă  travers des documentations scientifiques. Dès lors, j’ai vite compris que si je n’agissais pas en mon âme et conscience, tout finirait mal pour nous. PartagĂ© entre rĂ©signation et rĂ©silience, la seule option qui s’est offert Ă  moi a Ă©tĂ© de recourir Ă  l’action directe par la dĂ©sobĂ©issance civile non-violente pour interpeller le PrĂ©sident.

J’ai dĂ©crochĂ© le portrait de Macron car j’en ai marre de la politique politicienne qui en devient populiste en jouant le jeu de l’extrĂŞme droite Ă  chaque Ă©lection. Marre de ce système oppressif exploitant sans cesse les plus dĂ©munis. Marre de cette logique globalisĂ©e purement comptable. Marre du pragmatisme nĂ©olibĂ©ral cynique qui inhibe nos sens par la peur et isole les gens dans un individualisme croissant. Marre des clivages sociĂ©taux qui nous sont imposĂ©s en polarisant les dĂ©bats publics avec l’aide des mĂ©dias (on ne le rappellera jamais assez, 90% de la presse Ă©crite et audiovisuelle française appartient Ă  9 milliardaires français). Marre de ces mĂ©galomanes en costard qui nous dictent ce qu’il faut penser ou ne pas penser. Marre de ce système pĂ©tro-industrialo-financier qui manipule les lois et domine le vivant Ă  ses avantages. La dĂ©tention d’un diplĂ´me n’octroie pas le monopole de la pensĂ©e critique, ni celui de dĂ©cider du sort de ses congĂ©nères. Quand l’État se met au service des intĂ©rĂŞts privĂ©s, c’est le bien commun qui recule.

J’ai dĂ©crochĂ© le portrait de Macron car nous savons que ni la science, ni le progrès technique et technologique ne sont des solutions soutenables tant que ce système nĂ©olibĂ©ral emprisonnera nos consciences dans un dĂ©ni marchand, et qu’il empoisonnera l’environnement nĂ©cessaire Ă  la vie humaine. La crise sanitaire que nous traversons a prouvĂ© l’inefficacitĂ© de ce modèle Ă©conomique et politique. Cette organisation archaĂŻque du monde est la cause du dĂ©règlement climatique et de la crise de la biodiversitĂ©, et des catastrophes Ă©cologiques et sanitaires actuelles et futures (d’après l’OMS, nous risquons d’en connaĂ®tre tous les 10 ans). Il est fondamentalement nĂ©faste de traiter toutes les ressources vivantes en termes de marchandises. Pour Macron et ses soutiens, nous ne sommes que des « stocks Â» Ă  flux tendus constants.

J’ai décroché le portrait de Macron car je suis convaincu que tant que nous nous battrons en brandissant nos valeurs de partage, d’intelligence collective, de respect, de tolérance, de solidarité, de résilience et d’intégrité, l’envie d’un autre monde nous ravivera. Et malgré les heurts que ces changements vont provoquer sur nos sociétés, il nous faut nous y préparer dès maintenant, en construisant des lieux de symbiose entre Nature et Humain avec un respect réfléchi. Pour une société juste, équitable, inclusive, respectueuse de la nature et des humains dans leurs diversités, je suis et resterai mobilisé quoi qu’il arrive.

Voilà pourquoi je me suis inscrit dans cette campagne des décrochages du portrait présidentiel avec les copines et copains d’ANV COP21 Reims.