Les prévenu.e.s

Sylvain Metz đź’¬

Sylvain Metz

En procès :

Ă€ Strasbourg (67) – le 26/06/2019

TĂ©moignage :

Nous n’accepterons jamais cette fatalité que nous impose le profit à court terme au détriment de notre avenir à tous, nous le devons à nos enfants qui ne comprendront pas notre obstination à détruire notre terre mère, ce paradis qui bientôt ne sera plus que ruine et désolation.

Cela fait 30 ans que le GIEC, le groupe intergouvernemental des experts climatiques, a publié son premier rapport sur le réchauffement global d’origine anthropique assorti d’un avertissement sans appel. Si nous ne réduisons pas nos émissions de gaz à effet de serre, l’augmentation de la température moyenne sera telle que les conséquences pour l’humanité seront dramatiques.

30 ans plus tard, ce rĂ©chauffement est non seulement avĂ©rĂ© mais en constante accĂ©lĂ©ration. Il est dĂ©jĂ  trop tard pour la stratĂ©gie des petits pas, ce qu’il nous faut c’est un vĂ©ritable « plan Marshall » portĂ© non pas par un ministère de l’environnement soumis aux pressions des multinationales et autres lobbies de toutes sortes, mais par un gouvernement de l’environnement avec comme objectif principale la dĂ©croissance massive de nos Ă©missions de gaz Ă  effet de serre.

Or nous constatons dans les faits notamment ici Ă  Strasbourg qu’un projet d’autoroute a Ă©tĂ© ressuscitĂ© issue des trente ravageuses, projet prĂ©tendu d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral et d’utilitĂ© publique. Comment, alors que des alternatives existent, peut-il ĂŞtre d’intĂ©rĂŞt gĂ©nĂ©ral de dĂ©truire Ă  tout jamais des forĂŞts, des zones humides et des terres agricoles parmi les plus fertiles d’Europe ? Cette autoroute, toutes proportions gardĂ©es, contribue dĂ©jĂ  aux changements climatiques. Nous n’accepterons jamais cette fatalitĂ© que nous impose le profit Ă  court terme au dĂ©triment de notre avenir Ă  tous, nous le devons Ă  nos enfants qui ne comprendront pas notre obstination Ă  dĂ©truire notre terre mère, ce paradis qui bientĂ´t ne sera plus que ruine et dĂ©solation.