Les prévenu.e.s

Anne Baldens ????

Anne Baldens

EN procès :

À Mulhouse – le 09 octobre 2019

Témoignage :

68 ans, mamie de bientôt 8 petits-enfants, j’ai décroché le portrait du président. La garde à vue, le procès… ce n’est pas facile à vivre, mais je ne regrette rien !

Je m’appelle  Anne Baldens, j’ai 68 ans, je suis à la retraite après avoir été éducatrice, mère au foyer, instit… et j’ai bientôt 8 petits-enfants !

J’aime danser, chanter, me balader dans les Vosges, lire, rencontrer des amis, jouer avec mes petits-enfants… la vie quoi !

Et… le 1er mars, avec d’autres activistes d’ANV-COP21, j’ai décroché le portrait du président à la mairie de Wittelsheim pour dénoncer le vide de sa politique climatique et sociale : nous le rendrons dès que le gouvernement et notre président (nommé “Champion de la Terre” par les Nations Unies) s’engagent réellement, au-delà des mots, dans la voie des accords signés à Paris lors de la COP21.

Pour cette action j’ai été placée en garde à vue et suis convoquée au Tribunal de Grande Instance le 9 octobre à Mulhouse.

Pourquoi ai-je fait cette action ?

Vivant en France, je sais que je suis « du bon côté de la terre » que ma vie est facile et plutôt agréable mais je sais aussi que mon mode de vie impacte d’autres êtres humains qui ne vivent pas aussi bien que moi…

Il y a quelques années, en lisant le Manuel de Transition de Rob Hopkins et les publications Billets d’Afrique de l’association Survie, j’ai réalisé combien notre mode de vie occidental consomme beaucoup trop de tout (énergies, métaux rares, terres agricoles, bois…. matières premières) et produit plus de déchets que la nature ne peut en recycler (même si nous les envoyons en Afrique ou en Asie, ils existent !)

Je sais aussi qu’il n’y a qu’une planète et que notre planète Terre est déjà bien abîmée  et défigurée : déforestations, plastique dans toutes les mers, pollutions de toutes sortes, mines et exploitations des  sous-sols… Que laisserons-nous à nos petits-enfants, à tous les enfants du monde ?

Richard Wilkinson, épidémiologiste anglais, a démontré dans ses travaux que , dans une société « mieux la richesse est répartie, meilleure est la santé de cette société »… Au lieu de casser les services publics et de faire des cadeaux aux très riches, je demande au gouvernement de diminuer les inégalités pour que chacun puisse vivre mieux dans mon pays…

Et pensant à tous les migrants qui meurent noyés dans la Méditerranée parce qu’ils ne peuvent plus simplement vivre chez eux, pensant aux peuples chassés de leurs terres parce que des multinationales veulent exploiter le sous-sol, pensant aux chômeurs et smicards d’ici qui peinent à finir le mois, toute cette injustice me donne des cauchemars et je m’affole de ce que nous continuions notre course folle à la consommation poussée par une publicité envahissante et outrancière.. De l’argent il y en a mais mal réparti et trop dans les mêmes poches !

Voilà pourquoi avec ANV-COP21, je continuerai dans des actions non-violentes et de désobéissance civile pour que les gouvernants et les décideurs économiques fassent leur part et cessent de détruire la planète et tout ce qui y vit. J’espère un avenir pour mes petits-enfants et les générations futures sur cette belle planète bleue que l’on appelle la Terre.

Aujourd’hui, après la garde à vue, les réactions de mes proches ont été variées, allant des reproches aux encouragements en passant par les rires et l’étonnement…

Me dire que je suis convoquée au tribunal n’est pas une pensée très agréable et je passe par des moments d’interrogation, d’inquiétude, et de révolte… Pourtant je reste sûre d’une chose, l’action que nous avons menée est juste : elle interpelle le gouvernement sur sa politique actuelle et je me sens tout à fait à la bonne place quand j’agis, avec d’autres, pour défendre le climat !

Le 9 octobre, Patrick et moi sommes convoqués au Tribunal de Grande Instance de Mulhouse pour avoir refusé le prélèvement d’empreinte ADN lors de l’enquête de gendarmerie sur la réquisition du portrait du Président à la mairie de Wittelsheim.  

J’ai agi dans l’intérêt général pour défendre notre avenir à tous. Est-ce que cela fait de moi une criminelle ? Le prélèvement initialement instauré pour les délinquants sexuels fait maintenant partie de la routine. Les militants pour le climat sont-ils une menace ou une opportunité pour l’humanité ?

Aujourd’hui le 21 mai en France, il y a 9 autres procès prévus suite à ces décrochages…  Je vous invite à venir me/nous soutenir le 9 octobre à 8h30 d’une façon ou d’une autre? Cela me ferait chaud au coeur !