Les prévenu.e.s

Nicolas Guerrini ????

Nicolas Guerrini

EN procès :

À Bourg-en-Bresse – le 28 mai 2019

Témoignage :

« Lanceur d’alerte climatique, je risque 5 ans de prison
et 75 000 euros d’amende pour avoir décroché le portrait de Macron. 

Je suis né en mai 1968. Ironie ? Loin de Paris, en Afrique. Si loin… des pavés, des slogans, des révoltes. Mais c’était dans l’air, ça m’a imprégné. La révolte ne m’a finalement jamais quitté. Mais longtemps elle s’est exprimée stérilement, bruyamment et inefficacement. Dans des râleries, des avis péremptoires, des « il faudrait… » ou des « les gens sont vraiment cons… ». Et puis tout simplement j’ai lu, écouté, visionné… des rapports (textes des COP, rapports du GIEC, données scientifiques…), des témoignages, des livres, des films, des interviews, des conférences… Bref ce que chacun peut faire assez facilement aujourd’hui.

Et pas le choix : agir face à l’urgence. On parle juste de notre survie. Urgence avérée, connue, multiforme. Climat, biodiversité, maladies liées aux pollutions, bulles financières, inégalités sociales… Si vous deviez agir de toute urgence pour sauver la vie de ceux qui vous sont chers, vous feriez quoi vous ? Comme si de rien n’était ?

J’ai honte de dire à ma fille étudiante infirmière que je lui laisse un monde où les urgences sanitaires graves seront dans quelques années son lot quotidien. Triste de dire à mon fils, étudiant ingé son, qu’il ne pourra bientôt plus enregistrer le chant des oiseaux. En colère de devoir expliquer à ma fille de 15 ans qu’elle doit se préparer pour dans pas si longtemps aux crises graves qui s’annoncent : climatiques, sociales, économiques. Et désespéré de voir autour de moi autant de monde qui en sait autant que moi sur le climat et qui continue d’aller au boulot chaque matin, confiant. Parce que “c’est ça la vie” me répond-on. Faut bien rembourser son crédit immobilier chaque mois… Plus le reste, tout le reste, bien au-delà de nos besoins.

Bah non justement, la vie ce n’est pas ça. Vivre, c’est avoir pleinement conscience que nous ne vivons pas au milieu de la nature, mais que nous sommes la nature ! au même titre que tout ce qui existe sur cette planète. Et nous avons définitivement oublié de vivre. S’illusionner collectivement que tout va s’arranger, que la technologie trouvera les solutions à tout, même au dérèglement climatique, c’est bien plus sympa ! Ça demande tellement pas de remises en question. Et pour les “nostalgiques”, on pourra même reproduire quelques mammouths et dinosaures, comme dans Jurassic Park ?

Mais les filles et les gars, c’est maintenant qu’il faut se réveiller et sortir de la matrice : ça y est, en Chine et dans d’autres endroits du monde on pollinise à la main parce qu’on a tué tout ce qui était prévu par la nature pour le faire. Les orang-outans crèvent pour que nos bagnoles roulent à l’huile de palme. Aujourd’hui il faut 7 à 10 calories fossiles pour produire 1 calorie alimentaire (en 1940, 1 calorie fossile permettait de produire 2,4 calories alimentaires…). Les baleines s’échouent à cause des sonars militaires. Jusqu’à 80% des insectes ont disparu en Europe. Les pollutions (air, terre, eau, aliments) constituent l’une des premières causes de mortalité dans le monde. 1%, un seul tout petit pourcent !, de la fortune du PDG d’Amazon (Jeff Bezos) correspond au budget de la santé de l’Ethiopie (105 millions d’habitants). Nestlé et Danone terminent petit à petit la privatisation de l’eau potable dans le monde. Croître infiniment dans un monde aux ressources finies, ce n’est mathématiquement pas possible : tout enfant de primaire peut le comprendre.

Alors oui je vais décrocher des portraits de Macron avec d’autres citoyens qui, comme moi n’en peuvent plus des mensonges et des promesses sans lendemain. Portraits qui valent 10 balles pièce, plus le prix du cadre. Ça ne m’amuse pas, je n’en suis pas spécialement fier, et pour tout dire j’ai moi aussi d’autres choses à faire. Je donne, comme les autres militants, du temps, même beaucoup de temps (au détriment de mon couple, mes enfants, mes loisirs) pour dénoncer l’inaction climatique de nos gouvernants, de nos employeurs, et l’insécurité grandissante vers laquelle ils nous conduisent à grande vitesse en toute connaissance de cause, en toute conscience, et en achetant même notre complicité grâce à leur baguette magique : le pouvoir d’achat !

Je suis prêt à risquer la prison pour que les consciences s’éveillent. A payer des amendes pour avoir dérobé le royal portrait d’un homme coupable de non assistance à population en danger, complice de crime contre l’humanité en bande organisée et avec préméditation. Et c’est moi qui suis en procès avec mes 5 amis, pour vol en réunion, risquant jusqu’à 5 ans de prison et 75000 euros d’amende ? Comme 17 autres citoyens convoqués dans 5 autres procès déjà prévus…

Préférez-vous que l’on juge des décrocheurs non-violents de symboles, ou bien ceux qui sont réellement responsables de la destruction à grande échelle du vivant sur terre, et qui répriment violemment ceux qui ne sont pas d’accord ? Préférez-vous changer le climat, ou bien plutôt le système ?

Nous avons, j’ai besoin de vous ! De vos messages d’encouragement et de soutien, de vos signatures, de vos dons aussi pour pouvoir assurer notre défense et organiser les mobilisations massives prévues pour ces procès.
Mais aussi et surtout de votre mobilisation, si vous le pouvez, le 28 mai à Bourg-en-Bresse ! Beaucoup de monde attendu de 10h à 17h (audience à 13h30) pour ce premier procès : animations, pique-nique, surprises…
Merci de partager au maximum : faisons ensemble de ce 28 mai le premier acte du procès de l’inaction climatique du gouvernement. »